mercredi 16 octobre 2013

Mon macérât huileux de cannelle

Bonjour les belles, 

Durant les grandes vacances, j'ai eu l'occasion de faire de nombreux macérâts huileux. Je vous en ai déjà présenté trois, ici, et encore là. 
 
Faire des macérâts est une activité que je trouve très plaisante et vraiment très gratifiante pour moi qui suis une "accro" des produits faits maison et qui aime tester de nouvelles choses en tout genre ! 

Pouvoir extraire d'une plante, fleur, graine, poudre ou racine un ou plusieurs principes actifs, les utiliser en l'état ou en fabriquer des crèmes, lotions, onguents ou baumes utiles pour prendre soin de soi ou de sa famille, je trouve cela extraordinaire !  
C'est un peu comme si je participais par de petites choses simples (cueillir des plantes ou des fleurs, les faire séchées, les mettre dans un bocal...) à quelque chose de plus grand que moi, comme si je m'inscrivais directement dans cette Nature qui nous prodigue ses bienfaits et dont nous faisons tous un peu partie quelque part !... 

Alors, j'ai donc réalisé outre le macérât de vanille et de carotte, un macérât de poudre de piment de Cayenne extra fort dont je vais vous faire un petit retour. Pour commencer, je vais répondre à la question qui m'a été posée de nombreuses fois : est-ce que ça pique ?.....Suspens.............................................................

Et bien la réponse est non, absolument pas ! Enfin, moi en tout cas, je n'ai eu aucun picotement ou sensation de brûlure comme je le craignais (c'est du piment quand même !).

J'ai procédé de la façon suivante : je faisais réchauffer au bain marie une certaine quantité de macérât huileux de piment et je l'appliquais par sections et raie par raie sur mon crâne. 
Je massais ce dernier la tête penchée vers le bas afin de stimuler la circulation sanguine.  
Puis, je mettais une charlotte en plastique et mon casque chauffant pendant 50 minutes. Enfin, j'ôtais le casque pour ne conserver que la charlotte et un foulard afin de garder ce bain d'huile toute la nuit. S'ensuivait le lendemain matin, ma session de shampoing habituelle. 

Je tiens à préciser qu'au préalable j'ai effectué mon test cutané au niveau du pli du coude mais également sur une petite portion de mon crâne pour savoir si ça allait piquer ou pas ! N'ayant observé aucune mauvaise réaction, je me suis lancée... 

Au niveau de la pousse, il ne faut pas s'attendre à un miracle bien évidemment ! C'est un tout et ce sont tous les gestes que nous faisons quotidiennement, toutes les petites choses mises bout à bout qui aideront et favoriseront une pousse saine de nos cheveux. 
Je pense malgré tout que ce macérât fait du bien aux miens, je les trouve plus forts !...
Voilà pour mon retour sur ce macérât huileux que j'utilise encore toutes les 2 semaines environ.

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un autre macérât que j'utilise beaucoup, premièrement pour ses propriétés remarquables et deuxièment pour son odeur que j'aime tout particulièrement. Il s'agit d'un macérât huileux de cannelle. 

Image Internet

La cannelle est une exceptionnelle épice et plante médicinale. Elle serait même classée dans le TOP 3 des aliments les plus antioxydants au monde (avec le clou de girofle notamment. (La Nature m'étonnera toujours !) 
Elle est reconnue mondialement non seulement pour ses vertus gustatives et culinaires mais aussi pour ses étonnants effets sur le système immunitaire.  
Associée à d'autres épices telles que le gingembre et le curcuma, son action médicale n'en serait que plus grande encore. Enfin, elle est très efficace pour lutter contre les problèmes digestifs, les inflammations (intestinales), favoriser le ralentissement du développement des tumeurs et la préservation de l'immunité de façon plus générale. 

Image Internet

Intéressant non ? Mais je vais m'arrêter là en ce qui concerne les bienfaits et propriétés de la cannelle qui seront présentés un peu plus longuement dans un prochain article. 

Passons maintenant à la préparation du macérât qui est d'ailleurs un vrai jeu d'enfants. 

Pensez à bien stériliser le pot dans lequel macérera la cannelle et plus tard celui qui accueillera l'huile filtrée. 

Le matériel : 

Un premier bocal en verre stérilisé avec un couvercle pour y mettre la cannelle à macérer / un bécher pour mesurer la quantité d'huile nécessaire / un filtre à café / un entonnoir / un second bocal stérilisé qui servira à la fin du temps de macération pour la filtration / un flacon en aluminium ou en verre ambré stérilisé (facultatif) 

Les ingrédients :  

- 4 bâtons de cannelle bio (ou pas) (je voulais un macérât "corsé" !) 
- 2 cuillères à soupe de cannelle en poudre 
- 200 ml d'huile végétale de votre choix (J'ai choisi l'huile de pépin de raisin car je trouve que c'est une huile qui se prête bien à la macération. Elle est neutre, inodore et contient de la vitamine E qui est un bon conservateur pour éviter le rancissement des huiles. Mais vous pouvez utiliser de l'huile de tournesol, d'amande douce...)
- 6 gouttes de vitamine E (conservateur)

Je tiens à préciser que la quantité choisie pour les ingrédients m'est propre ! Vous pouvez très bien ne mettre qu'un ou deux bâtons de cannelle, une seule cuillère à soupe de poudre et moins d'huile végétale ou un mélange de plusieurs huiles. 
C'est aussi ça le fait maison : laisser libre cours à ses envies, au gré de son humeur ! 

Pour ce macérât, j'ai choisi la technique de la macération à froid (voir l'article sur les macérâts). C'est de loin ma méthode préférée car je suis quelqu'un de très patient j'ai toujours un peu peur que le fait de chauffer les ingrédients leur fasse perdre un peu de leurs propriétés.  

Toutefois, pour les plus pressé(e)s, rien vous empêche d'utiliser la macération à chaud. Le mode opératoire est  le même au début sauf qu'il faudra mettre votre bocal au bain marie, à feu doux, pendant 3 heures (au lieu de tout laisser macérer pendant plusieurs semaines) et filtrer ensuite. 

Le pas à pas :  

La macération 

  1. Mettez les deux cuillères à soupe de poudre de cannelle ainsi que vos bâtons de cannelle dans votre bocal en verre stérilisé. 
    Bâton de cannelle

    J'ai mis la poudre de cannelle et mes quatre bâtons
  2. A l'aide du bécher, mesurez la quantité d'huile nécessaire. 
    Je mesure la quantité d'huile nécessaire à l'aide du bécher
  3. Versez l'huile dans le bocal et recouvrez bien les bâtons de cannelle. 
  4. A ce stade, vous pouvez ou non ajouter la vitamine E. Certaines personnes (dont je fais partie, préfèrent la mettre à la fin de la macération et après la filtration, d'autres, juste avant la macération....à vous de voir !)

  5. Refermez votre bocal et placez-le dans un endroit sombre, ni trop froid, ni trop chaud pendant environ 4 à 6 semaines 

    Image Internet
Veillez bien à secouer votre pot tous les 2 jours ! 


La filtration 

  1. Au bout des 6 semaines, après vous êtes bien lavés les mains, ouvrez votre bocal et retirez les bâtons de cannelle. 
  2. Prenez votre second bocal en verre stérilisé et placez le filtre à café dessus. 
  3. Coulez le macérât huileux dans le filtre pour ne conservez que l'huile et aucun résidus de poudre. La durée du filtrage sera un peu allongée à cause de la poudre mais rien de grave ! 
  4. Si vous le souhaitez, vous pouvez conservez votre macérât dans le bocal en verre. Le mieux étant quand même de le conserver dans un flacon en verre ambré mais cela reste à votre propre appréciation. Dans le cas ou vous choisissez cette option, coulez le macérât dans le flacon à l'aide de l'entonnoir. N'oubliez pas d'ajouter les 6 gouttes de vitamine E si vous ne l'avez pas fait au moment de la macérâtion. 
  5. Votre macérât huileux de cannelle est prêt. Etiquetez votre bocal (ou flacon) en y inscrivant la date de filtration, la liste des ingrédients et la durée de conservation qui est de 4 mois maximum, au réfrigérateur. 

    Les différentes étapes du macérât

Ce que j'en pense, ce que j'en dis : 

J'aime pratiquement tous les macérâts de par leurs propriétés et vertus mais mon coeur à toujours un faible pour les plus odorants ! Et c'est le cas avec celui-ci ! 
Il fleure bon la cannelle !!!! J'aime !!! 

Je l'utilise pour des masques capillaires ou des bains d'huiles au gré de mes envies ! 

Image internet

Ce petit macérât me transporte dans des contrées lointaines de l'Inde !! 
Mais pour l'heure, il m'a inspiré une nouvelle recette que je m'en vais bientôt vous "conter" sur le blog!!!! 

A très vite pour de nouvelles recettes et toujours plus de partage. 

Au plaisir ! 

Chris Tal ! 


8 commentaires:

  1. Meeerci encore une fois! j'ai de la cannelle en poudre je vais voir ce que ca donne! je compte melanger avec de l'huile de chanvre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh super Glawdys !! J'ai jamais testé cette huile ! Tiens ça sera l'un de mes prochains tests !!!!!!!!!!!!

      Supprimer
  2. Bonjour
    Pourquoi faut il utiliser un bocal ambré?
    Pour le protéger de la lumière?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Oui, c'est tout à fait cela...mais ce n'est pas une obligation. A bientôt !

      Supprimer
  3. Merci bcp. J'ai déjà fait un macérat d'ail + cannelle + oignons, à froid, je l'ai utilisé tout l'été (3mois environ). Bon, niveau odeur ce n'est pas le top mais j'ai remarqué une différence énormes rme entre mes repousses et mes longueur : mes repousses étaient bcp plus épaisses et plus fortes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'idée est géniale ! Je pense faire le même macérât que toi peut être juste sans les oignons ! Merci et bravo pour ta petite recette !!

      Supprimer
  4. Salut Christ pourquoi faut il le conserver au réfrigérateur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Ce n'est pas une obligation non....moi je le fais mais cela n'engage que moi.

      Chris

      Supprimer